aquapassion1234
Rendez vous tous les lundi à 20H sur la Chatbox qui se trouve en bas de la page d'accueil du forum.
A lundi Smile

aquapassion1234

DE L'AVEYRON A L'HERAULT FORUM D'ECHANGES ET DE PARTAGES DE CONNAISSANCES ENTRE PASSIONNES DE L'AQUARIOPHILIE.
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Compteur
Compteur de visite

Partagez | 
 

 Les apistogrammas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
jeje12
Admin
Admin
avatar

Masculin Messages : 1759
Points : 4290
Réputation : 9
Date d'inscription : 14/12/2013
Age : 33
Localisation : Villefranche de rouergue

MessageSujet: Les apistogrammas   Mer 4 Fév - 22:28




L'Apistogramma est un genre de poissons de la famille des Cichlidae
Au XIXe siècle, et plus exactement  en 1852, le naturaliste anglais Henry Walter Bates découvre le premier spécimen de Cichlidae nains (Apistogramma taeniata) dans le rio Cupai.
Les Apistogrammas se situent principalement dans le bassin de l'Amazone ainsi qu'au Venezuela.
ils ne sont  présents qu'en Amérique du Sud tropicale et subtropicale : bassin du Rio Amazonas, bassin du Rio Paraguay, bassin de l'Orénoque, etc. La plupart des espèces sont originaires de la forêt tropicale humide

Selon Kullander, qui a révisé le genre en 1980, les espèces du genre Apistogramma peuvent être distinguées grâce aux caractères morphologiques suivants :
14 à 18 rayons durs à la nageoire dorsale ;
3, rarement 4 ou 6 rayons durs à la nageoire anale ;
des branchiospines sur le bord des os pharyngiens inférieurs ;
une papille comprimée sur la partie supérieure du 1er arc branchial.




Les  Apistogramma sont des cichlidés de petite taille (ils dépassent rarement 8 cm, c'est pour ça qu'ils sont qualifiés de "nains") .



L' Apistogramma se trouve près des berges, là où la profondeur de l'eau n'excède pas 10 cm. Il y existe une multitude de cachettes formées par un enchevêtrement de racines, branches mortes, feuilles,...
La casi  totalité des espèces vivent dans des eaux acides et douces à la température annuelle moyenne de 26 °C.

Les Apistogramma sont des microprédateurs. Leurs proies principales, dans la nature, sont des des larves d'insectes, des alevins d'autres poissons ou de petits invertébrés.

Leurs prédateurs dans le milieu naturel sont principalement les poissons du genre Hoplias, et les Cichlidae du genre Crenicichla , mais aussi  les Piranhas ainsi que les prédateurs nocturnes tels que les poissons chats et autres poissons couteaux.

Il existe 2 mode de classification des Apistogrammas :

Le classement par numéro A (système DATZ) et le classement des Apistogramma en lignages par Mike WISE  (basée sur la classification de Koslowski)

* La classification des Apistogramma Datz est une classification par numéro A (Datz) <-- cliquez ici
(Regan, 1913 | système DATZ | TSN 169862)

Lors de la publication en 2005 des "cichlidés nains d'Amérique du Sud", un groupe d'aquariophiles allemands très respectés introduisit un système de numéro d'identification des Apistogramma. Leur importante base de données photographique les conduisit à l'instauration des numéros A1 à A243, chaque formulaire identifiant une espèce ou variété unique d'Apistogramma. Malheureusement le système ne laisse aucune place pour l'ajout de nouvelles espèces, il est impossible d'ajouter de nouveaux nombres. L'ensemble repose sur un système de numérotation qui mène logiquement d'un groupe d'espèces au groupe suivant étroitement apparenté. Le positionnement relatif d'un poisson est indiqué simplement par son numéro. Les nouveaux numéros risquent d'être hors séquence et le concept sur lequel repose ce système est dors et déjà compromis.


* La classification des Apistogramma en lignages par Mike WISE  (basée sur la classification de Koslowski) <-- cliquez ici


En 1985 Koslowski publie la liste des groupes d'espèces du genre Apistogramma que la plupart des apistophiles utilisaient depuis vingt ans. Il subdivise certains groupes d'espèces en "complexes". Koslowski mentionne sept groupes, neuf complexes et des espèces non assignées. En 2002 il passe à treize groupes d'espèces pour 16 complexes.
En 2005 lors de la publication de leurs études génétiques préliminaires, Miller & Schliewen confirment la classification de Koslowski, reconnaissant alors treize groupes et dix complexes repartis sous quatre lignages de base. Ce regroupement d'espèces est plus descriptif que représentant de vrais clades phylogénétiques. Il est toutefois plus que probable que ces groupes d'espèces soient monophylétiques.



LEXIQUE des acronymes employés pour les noms d'espèces:

aff. du latin affinis, se dit d'une espèce non encore décrite mais proche d'une autre.
cf. du latin "confere"= "se reporter à", "probablement"
Le Clade Satanoperca comprend les genres Apistogramma, Apistogrammoides, Satanoperca et Taeniacara.
P.C.= patron de coloration
P.M.= patron mélanique (barres et rayures sombres)
sp. du latin species= "espèce", quand le genre est connu mais l'espèce n'est pas décrite.
spp.= plusieurs espèces non déterminées mais du même genre
ssp.= sous- espèce (souvent variété géographique)
T.S.N.= Taxonomic Serial Number

_________________
Jeje12

Svp un petit clic sur le lien ci-dessous , merci  Wink 
aquapassion1234.boosterforum

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aquapassion1234.forumactif.org
 
Les apistogrammas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» y'en a marre des apistogrammas ! ! !
» Mes Apistogrammas Viejita
» apistogrammas cacatuoides
» Les apistogrammas
» Mon 80L Spécifique Apistogramma eremnopyge F0

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
aquapassion1234 :: Section Aquariophile Généraliste :: Les Poissons-
Sauter vers: